Gaëlle la renarde

Gaëlle la renarde

Le conte : 

C’est au sortir d’un défilé de rocher dans la forêt de Fontainebleau que j’ai fait la rencontre d’une vieille renarde en kimonos prenant son thé. Quand on ne sait que dire, mieux vaut parler de la météo.
“Il fait plutôt beau pour la saison ?” dis je.
La renarde sourit et m’offrit une boisson. Je lui proposais des biscuits secs.

 

Poussée par la curiosité je finis par lui demander pourquoi portait-elle un kimonos.
Elle me raconta qu’il y a très longtemps, elle était une petite renarde très curieuse et était rentrée dans le terrier d’une fée de la terre. Sans le faire exprès elle fis tomber une potion et s’en mis un peu dans l’œil droit. C’était une lotion de fée qui permettait de voir leur portes, permettant de voyager de pays en pays. Excité par cette découverte, elle vola la baguette de la fée et parti explorer les passages. Hélas la fée folle de rage finis par la retrouver, la renarde réussi à s’enfuir mais la fée lui jeta un sors qui lui fit perdre son œil. La curieuse atterrit donc blessé et borgne dans une forêt japonaise

“Alors comment êtes vous rentrez chez vous ?” demandais je à la vieille. Elle me regardas en souriant.
“Il faut le bon thé, et il faut la bonne heure.”
Je regardai mon breuvage et y vis les derniers rayons de soleil s’y reflétant comme un rayon d’or. Je relevait la tête, plus de renarde, plus de rocher typique de Fontainebleau, mais de sublimes cerisier en fleurs. Un moine japonais me regardait sans surprise et m’invita a m’asseoir pour finir ma boisson.

L’histoire du premier design : 

Je voulais crocheter un cadeau pour la naissance d’une petite cousine. La thématique de la chambre de l’enfant était le renard, et sa mère avait vécu un temps au japon. J’ai cherché des tuto de renard en crochet, la forme culbuto me plaisait bien, mais je ne trouvais pas exactement ce que je voulais. en regardant différent doudou de naissance je me suis rendu compte que la forme d’un culbuto ce n’était après tout qu’une sphère et un cône. Et c’est comme ca qu’on retombe dans le crochet design. Je suis allé sur l’insta de la maman, me suis inspiré d’une photo d’elle en kimono et j’ai commencé à dessiner.

et c’est comme ça qu’est née une première version (en rose dans la galerie) j’en ai fait un deuxième, à offrir pour un garçon, et cette fois j’ai osé lâcher mon crochet et expérimenter au niveau du museau, je voulais qu’il ai un museau plus allongé, mais sans avoir à coudre un museau comme dans d’autre tuto. 

j’ai donc utilisé des demibride et un demi point noisette (j’ai eu du mal à apprendre ce point, mais une fois qu’on le connait on ne peut plus s’en passer)

Au final c’est un amigurumi assez simple, et je me suis dit, tiens, pourquoi pas essayer de faire mon premier tuto


Suite de l’aventure et tuto gratuit dans le prochain article.


(la baguette magique sur la première photo est un tuto gratuit d’ohana hook)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *